Coline, Paris

Je m’appelle Coline, je suis auteure & réalisatrice et j’anime depuis 2017 un atelier-cinéma, pour enfants et adolescents en Instruction En famille (IEF).
En 2019, ma structure de production associative, “Coco & Co Prod”, a produit une série originale de fiction, “Le Monde de Bobby”. Nous avons monté un projet pédagogique consistant en la participation de ces enfants instruits en famille, sur toutes les étapes. Pendant deux ans, ils ont participé activement à la préparation de la série, puis au tournage et ont ensuite suivi la post-production.
Pendant ces années, pendant ce projet, j’ai ainsi côtoyé et travaillé avec 25 enfants, âgés de 7 à 17 ans, et leurs familles. Cette expérience a été extraordinaire, faite de formidables rencontres.

Ces risques que l’on impute à la liberté d’instruire en famille, comme le “radicalisme religieux” ou les “problèmes de sociabilisation”, je n’en ai jamais vu l’ombre, chez les familles en IEF.
J’ai rencontré des parents aimants, bienveillants, ouverts d’esprit, altruistes, éco-conscients, respectueux, dévoués, confiants. Quelles qu’elles soient, les croyances religieuses, spirituelles, philosophiques de chacun n’ont jamais posé la moindre question, le moindre débat, la moindre division.
J’ai rencontré des enfants heureux, épanouis, compassionnés, enthousiastes, curieux, généreux, créatifs, travailleurs, tolérants. Bien souvent, leur intelligence, leur maturité, leur esprit critique, leur patience, leur qualité d’écoute, leur ouverture aux autres m’a impressionnée, et émue.

Une centaine de professionnels (acteurs, techniciens du cinéma) ont travaillé avec les enfants, sur notre projet cinématographique. Beaucoup ne connaissaient pas l’IEF avant et certains avaient des préjugés sur le sujet. La rencontre avec ces familles, cette expérience partagée, a fait voler en éclats leurs idées préconçues, leurs réserves. Désormais, beaucoup d’entre eux parlent du désir qu’ils auraient eu, d’être “non scos” ou de leur souhait de pratiquer l’IEF pour leurs futurs enfants. D’autres n’ont pas ces regrets, ni ces projets mais soutiennent néanmoins l’IEF pour en avoir vu tous les bienfaits.

De mon côté, je travaille auprès d’enfants en IEF depuis quatre ans et j’ai travaillé auprès d’enfants scolarisés pendant une dizaine d’années avant cela (études en Sciences de l’éducation, stages dans des écoles publiques & privées, bénévolat en centre social,…). Tout ce que j’ai pu observer, étudier, analyser, vivre,… me rend sûre d’une chose : il serait désastreux de retirer ce droit, cette liberté, ses bienfaits. Nous ne pouvons souhaiter cela ni pour nos enfants, ni pour notre démocratie, ni pour notre société.

Témoignez !

Envoyez-nous votre témoignage à temoigner@laia-asso.fr ou cliquez sur le bouton ci-dessous.

Témoigner
Aller au contenu principal